Le travail en résidence d’Annabel a permis à la fois une appropriation par l’ensemble de l’équipe des enjeux du projet de Fériel Bakouri et un amorçage du chantier de connaissance des publics, essentiel pour ce projet artistique au plus proche des habitant.e.s. La définition de personas, les entretiens croisés avec les spectat.eur.rice.s et habitant.e.s, le travail sur l’identité et le projet et plus généralement le rôle d’Annabel dans l’engagement des 35 personnes de l’équipe, de manière horizontale, collaborative et créative, a été d’une aide très précieuse pour renforcer sa cohésion.